femme avec vagin qui gratte

Vagin qui gratte : quelles sont les raisons possibles ?

Beauté / Bien-être

Je vous le concède, c’est très inconfortable et angoissant. Mais en réalité, ce n’est pas votre vagin qui vous gratte, c’est plutôt votre vulve. La vulve est l’ensemble des organes génitaux externes de la femme, elle protège l’entrée du vagin. C’est donc pourquoi on parle de démangeaison de la vulve et non du vagin.

La démangeaison de la vulve touche environ 3 femmes sur 4 au moins une fois dans leur vie. C’est donc une affection généralement bénigne. Cependant, connaissez ses causes ? Cet article vous propose de découvrir les raisons possibles du vagin qui gratte.

La mycose vaginale

Le fait que les démangeaisons soient présentes au niveau de la vulve n’empêche pas l’infection de pénétrer le vagin. C’est pourquoi certains parlent de démangeaisons du vagin. Mais je vous le répète, on ne peut pas gratter le vagin. Alors, si vos picotements sont accompagnés de pertes blanches, il peut s’agir d’une mycose vaginale. Même si les brûlures qu’elle provoque sont affligeantes, c’est souvent une affection bénigne.

En effet, la mycose vaginale est induite par un champignon microscopique, une levure appelée Candida albicans. Cette levure est présente dans le vagin de pratiquement toutes les femmes. Elle est normalement sous la forme de spores inactives. Par la suite, elle va émerger de son sommeil en produisant des filaments qui vont être éjectés à l’extérieur du vagin comme des pertes. Ces pertes sont à l’origine d’irritations sévères remarquées par la femme.

Toutefois, une mauvaise hygiène intime ou un traitement antibiotique trop agressif peuvent aussi bouleverser la flore vaginale et entraîner la prolifération du Candida albicans. Durant la grossesse, les mycoses vaginales engendrées par un champignon candida albicans sont plus fréquentes, et elles sont suivies de picotements de la vulve.

Les allergies

Si vous avez récemment changé de marque de lessive ou de protège-slip, c’est peut-être la source des démangeaisons et des rougeurs que vous observez au niveau de la vulve. Il suffit de quelques contacts avec le pubis, pour qu’ensuite se développe une irritation. Préférez donc des sous-vêtements en coton, pas trop serrés. Cela permet de mieux dissiper la transpiration et d’éviter les irritations.

Aussi, je vous conseille de limiter l’utilisation des produits parfumés, tels que les savons, les lingettes, les détergents, les antiseptiques, les déodorants locaux, la serviette et autres. Le parfum est une probable source d’allergie.

Poux de pubis

Aussi appelés morpions, les poux de pubis s’accrochent solidement à la peau avec leurs pinces. Ce n’est donc guère le signe d’une mauvaise hygiène. Il s’agit d’un petit insecte qui ressemble à un crabe, et qui se transmet par le contact direct avec une personne infectée. Votre partenaire sexuel peut donc vous transmettre les poux de pubis. Les démangeaisons provoquées par les poux de pubis deviennent plus intenses la nuit.

En effet, les causes des démangeaisons vulvaires proviennent essentiellement des trois fonctions associées à la vulve : la miction, l’accouchement, et les rapports sexuels. Par conséquent, si les démangeaisons débutent à la suite d’un rapport sexuel, il peut être question d’une infection sexuellement transmissible, comme un herpès vulvaire, un trichomonas, ou une mycose vulvaire.

Sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale due au krauroris vulvaire est plus fréquente chez les femmes ménopausées. Cependant, la ménopause n’en est pas la seule cause. Une sécheresse vaginale peut survenir à la suite d’une hygiène intime trop agressive, de la consommation de certains médicaments (antidépresseurs, antihistaminiques, etc.), ou à l’issue d’une grossesse. Pour preuve, plus de 50 % des femmes en sont victimes durant leur vie.

Par ailleurs, sachez que si vous avez la sensation d’avoir le vagin qui gratte, elle peut être aussi causée par les infections dermatologiques telles que le lichen scléroatrophique, l’eczéma, ou le psoriasis.

Il faut donc retenir que le vagin qui gratte une infection généralement bénigne qui a plusieurs sources. Bien qu’elle soit bénigne, consultez un spécialiste au besoin.