samedi, novembre 27, 2021

Comment faire un avortement médicamenteux ?

Connu sous le nom d’interruption volontaire de la grossesse (IVG) médicamenteuse, l’avortement médicamenteux fait partie des moyens utilisés pour mettre fin à une grossesse non désirée ou comportant des risques pour la mère.

Autorisée en France comme dans plusieurs pays, cette méthode est une pratique à laquelle de nombreuses personnes font recours.

Comment se déroule cette pratique ? Je vous donnerai ici quelques indications.

La première étape, le rendez-vous médical

La première chose à faire si vous êtes enceinte et vous ne désirez pas garder la grossesse, c’est de consulter un médecin. Ceci vise à faire votre demande d’interruption de grossesse. Il peut s’agir de votre médecin traitant, d’un gynécologue ou d’un autre médecin.

Lors du premier rendez-vous, le médecin se chargera d’abord de vous examiner. Ensuite, il vous fournira un guide sur l’avortement ainsi que d’autres informations utiles (les méthodes utilisées, le lieu où vous aurez à le faire, les risques que vous encourez et sur les éventuels effets secondaires).

À la suite de cela, le médecin vous délivre une attestation de consultation qui vous servira dans la suite du processus.

Il convient de souligner qu’au cours de ce rendez-vous, le médecin vous fera passer un entretien psychosocial. Cet entretien est obligatoire pour les mineures.

Après cela, vous aurez 48 heures de réflexion avant de notifier par écrit à votre médecin votre décision de continuer ou d’arrêter.

Par ailleurs, pour que vous puissiez pratiquer une interruption de grossesse, cette dernière ne doit pas dépasser 12 semaines (c’est le délai légal pour la réalisation d’un avortement).

En outre, au cas où le médecin qui vous a consulté ne pratique pas l’interruption volontaire de la grossesse (IVG), il vous orientera vers un praticien ou vers un établissement qui la pratique. Il devra dans ce cas vous remettre l’attestation qui prouve que vous vous êtes conformé aux règles en vigueur.

L’étape 2, la phase pratique de l’avortement médicamenteux

Le médecin chargé de vous faire avorter par voie médicamenteuse vous fournira deux médicaments pour arrêter votre grossesse. Chacun d’entre eux a un rôle dans le processus d’arrêt de la grossesse.

Le premier médicamentla Mifepristone

Le premier médicament dans le processus d’interruption de la grossesse est la Misfepristone. Ce médicament administré par voie orale le premier jour de l’interruption, c’est-à-dire lors de la consultation avec le médecin ou la sage-femme a pour but de bloquer l’action de la progestérone.

Il est recommandé de prendre ce médicament en une prise de 600 mg ce qui revient à trois comprimés de 200 mg. Une telle prise permettrait de réduire les douleurs pouvant survenir durant le processus.

Cependant ces recommandations ne sont pas suivies à la lettre.

Le deuxième médicament : le misoprostol

Après avoir pris la mifepristone (soit 36 à 48 heures), l’étape suivante est la prise du misoprostol. Ce médicament quant à lui favorise les contractions et occasionne l’expulsion de l’œuf. Cette étape peut se faire à domicile à moins que la femme enceinte veuille se faire accompagner.

Par ailleurs, le Misoprofol peut être parfois, remplacé par le géméprost qui lui est administré par voie vaginale. Sa prise en charge se fait dans ce cas à l’hôpital.

L’IVG peut cependant présenter des risques pour la santé de la femme enceinte c’est pour cela qu’il est conseillé d’utiliser des méthodes telles que, les préservatifs, la pilule du lendemain, pour éviter une grossesse.

Latest Posts

Bienvenue sur le blog de Lucile & Camille !

Amies depuis l’enfance, originaires de Gironde et habitant désormais Paris, nous sommes… pourtant très différentes, mais complémentaires !

Notre folie se retranscrit dans nos articles, entre conseils, coups de coeur et prises de position.

Bonne lecture les ami(e)s,

Lucile & Camille

A lire aussi