samedi, juin 12, 2021

Éjaculation féminine : le mythe et la pratique

Dans l’intimité, certaines femmes expulsent un liquide en abondance qui peut être associé à l’éjaculation féminine. Chez les hommes, l’éjaculation de sperme est un phénomène courant presque banal. Mais chez les femmes, c’est une tout autre histoire. Le sujet est d’ailleurs encore tabou, car les contours de ce phénomène ne sont pas encore connus. Beaucoup considèrent même l’éjaculation féminine comme un mythe. Existe-t-elle réellement ? Quel genre de femme est concerné ? Pourquoi n’est-ce pas un phénomène généralisé ? Je vous propose d’approfondir le sujet.

Les formes que prend l’éjaculation féminine

Il convient tout d’abord d’expliquer ce qu’est une éjaculation féminine. Ce phénomène n’est pas le même que celui constaté chez l’homme. Pour ce dernier, il s’agit d’une expulsion de spermatozoïdes. Tandis que pour la gent féminine, les formes peuvent varier. En général, la femme sécrète un liquide lubrifiant durant l’acte sexuel. Cette sécrétion est associée à une forme d’éjaculation lorsque la quantité est importante. Ce phénomène se produit quand la femme atteint un degré élevé d’excitation. Mais ce n’est pas encore la légendaire éjaculation féminine.

Selon les professionnels de santé, le liquide expulsé durant l’éjaculation féminine est sécrété par les glandes de Skene localisées le long de l’urètre tout près de l’orifice vaginal. C’est un liquide clair qui est propulsé par ses glandes. Vous pouvez découvrir comment les femmes vivent l’expérience sur cette page d’un site spécialisé sur les orgasmes féminins, le point G, les femmes fontaines… Un nirvana que beaucoup souhaitent aussi atteindre et qu’il est possible de vivre à condition de savoir s’y prendre. Enfin, l’autre forme d’éjaculation féminine c’est aussi l’expulsion involontaire d’urine. Lorsque l’orgasme est intense, la femme n’arrive pas à retenir cette expulsion. Néanmoins, ce n’est pas totalement une éjaculation, mais plutôt une forme d’incontinence.

Atteindre l’éjaculation féminine c’est possible ?

éjaculation féminine

Comme abordé plus haut, la vraie éjaculation féminine n’est pas un mythe. Je vous propose de retenir l’explication des professionnels de la santé pour décrire ce phénomène rare, mais pas impossible. Celui où la femme sécrète un liquide abondant par les glandes de Skene. Par ailleurs, ces femmes « chanceuses » peuvent être appelées des femmes fontaines étant donné la quantité importante de liquide sécrété en plein orgasme. Certaines témoignent d’une sensation encore plus intense que durant un simple orgasme. Voici les astuces pour s’en rapprocher :

  • Au lit on travaille à deux : l’acte sexuel se fait à deux, donc monsieur et madame doivent collaborer sur tous les plans.
  • La communication avant tout : on n’hésite pas à dire ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas, car le but est d’informer au mieux son partenaire pour le guider à chaque étape (cela va des préliminaires au bouquet final).
  • À l’écoute de son corps de femme : les femmes sont un concentré de zones érogènes, vous pouvez toutes les explorer pour découvrir laquelle est capable de déclencher la fameuse éjaculation féminine (pour ce faire, les stimulations requises peuvent être multiples, donc, ne vous contentez pas de la pénétration pour atteindre le nirvana).
  • Stimulation de divers points à l’intérieur du vagin : il y a certaines femmes qui se disent clitoridiennes, d’autres vaginales et celles qui ne savent pas où se situer. Je vous conseille d’être à l’écoute de toutes les zones les plus sensibles dans votre vagin sans oublier d’y prendre plaisir.

En mettant tout cela en pratique, vous aurez de grandes chances d’atteindre vous aussi le nirvana. Mais cela peut prendre un peu de temps donc soyez patients et patientes.

Latest Posts

Bienvenue sur le blog de Lucile & Camille !

Amies depuis l’enfance, originaires de Gironde et habitant désormais Paris, nous sommes… pourtant très différentes, mais complémentaires !

Notre folie se retranscrit dans nos articles, entre conseils, coups de coeur et prises de position.

Bonne lecture les ami(e)s,

Lucile & Camille

A lire aussi