mardi, novembre 29, 2022

Investir dans un vignoble : les risques potentiels

Au nombre des multiples possibilités d’investissement, les vignes constituent une option très prisée par de nombreux détenteurs de capitaux. Cependant, bien qu’il s’agisse d’une alternative très intéressante, les investissements viticoles présentent de nombreux risques.

Découvrez donc ci-après quelques risques que courent les investisseurs qui optent pour les vignes.

Le risque de moins-value ou de perte du capital

Le risque de moins-value ou de perte de capital constitue l’un des principaux dangers que courent les investisseurs viticoles. En réalité, les conditions de marché ainsi que l’offre et la demande sont en perpétuelle évolution. Cela fait que les performances passées de l’industrie viticole ne peuvent servir de base pour l’estimation des performances futures.

De plus, le marché viticole est cyclique et présente généralement une alternance de phases haussières et baissières. Ainsi, certaines années peuvent se solder par un résultat déficitaire tandis que d’autres clôturent par un bilan positif.

Il est alors important pour les investisseurs d’avoir de bonnes stratégies d’investissement, car ils risquent constamment des pertes partielles ou totales de leur capital.

Les risques naturels

En dehors des risques de moins-value ou de paix de capital, les détenteurs de vignes courent également de nombreux risques naturels. Ainsi, des tempêtes, incendies ou d’autres incidents naturels peuvent entraver la santé d’une exploitation viticole.

Cependant, il faut souligner qu’il est possible de souscrire à des assurances permettant de couvrir partiellement les risques naturels pouvant affecter les productions viticoles.

Le risque de liquidité

En investissant dans les vignes, les détenteurs de capitaux doivent aussi être conscients qu’ils s’exposent à des risques de liquidité. De manière générale, il est possible pour un investisseur de céder ses parts sur le marché secondaire dès qu’il en ressent le besoin.

Malheureusement, il n’est pas toujours évident de trouver facilement des preneurs pour certaines parts. En réalité, certains vins sont plus prisés que d’autres en raison de leur notoriété, leur image ou d’autres facteurs. Ainsi, les investisseurs courent un risque de liquidité si les parts qu’ils détiennent ne sont pas très recherchées sur le marché secondaire.

Un investissement réalisé sur du long terme

Il est aussi important de souligner que les investissements viticoles sont plus rentables sur le long terme. En effet, les parts acquises dans une vigne doivent être maintenues par le détenteur sur une durée minimum de 8 à 10 ans.

Ce type d’investissement n’est donc pas adapté aux détenteurs de capitaux ayant des besoins de liquidité très récurrents.

En dehors de cela, sachez aussi que les avantages fiscaux liés aux investissements viticoles dépendent de la durée de détention de vos parts. Tout investisseur qui envisage de mettre des capitaux dans l’industrie de la vigne doit alors s’approprier une stratégie d’investissement sur le long terme.

LucileEcrit par Lucile

Titulaire d’un diplôme de médecine, je m’intéresse à la santé et au bien-être. Mais à l’écoute de tout, je suis capable d’écrire et de discuter pendant des heures de beaucoup de sujets.

Latest Posts

Bienvenue sur le blog de Lucile & Camille !

Amies depuis l’enfance, originaires de Gironde et habitant désormais Paris, nous sommes… pourtant très différentes, mais complémentaires !

Notre folie se retranscrit dans nos articles, entre conseils, coups de coeur et prises de position.

Bonne lecture les ami(e)s,

Lucile & Camille

A lire aussi